Monaco

Monaco, en forme longue la principauté de Monaco, en monégasque (Principatu de) Mu̍negu, est un pays d'Europe de l’Ouest, ainsi qu’une commune du même nom occupant la même superficie que l’État lui-même (ce qui en fait une cité-État). La principauté de Monaco est un État enserré dans le territoire de la République française4. Elle est située au bord de la mer Méditerranée, le long de la Côte d'Azur, à une vingtaine de kilomètres à l’est de Nice, et à 8,1 km de Menton, ville frontalière avec l'Italie. Entourée par les villes françaises de Cap-d'Ail, Beausoleil, Roquebrune-Cap-Martin et La Turbie, la principauté dispose d'un accès direct à la mer et d'eaux territoriales rejoignant les eaux internationales ; elle n'est donc pas un territoire enclavé à proprement parler.

Dépendante de la république de Gênes, dont les Grimaldi étaient une des familles patriciennes, relativement autonome depuis 1297, elle est devenue une monarchie constitutionnelle en 1911 et est dirigée depuis 2005 par le prince souverain Albert II de Monaco, de la dynastie Grimaldi qui est l'une des plus anciennes dynasties régnantes du monde (si l'on s'en tient à la traditionnelle définition agnatique de la maison régnante, la principauté de Monaco est passée à la famille de Goyon de Matignon en 1731 puis à la famille de Polignac en 1949).

Cet État occupait en 2005 une superficie de 1,974 km et occupe aujourd'hui 2,02 km, pour partie gagnés sur la mer ; le pays est ainsi le deuxième plus petit État indépendant du monde (le premier étant le Vatican). Lors du dernier recensement de 2016, Monaco comptait 37 308 habitants. Ce chiffre total est révisé en fin de chaque année par estimation sur un recensement partiel et des données relatives aux immigrations et acquisitions de nationalité. Avec 19 009 habitants au km2, et une urbanisation qui couvre presque toute sa superficie, c’est le pays le plus densément peuplé au monde.

La principauté bénéficie d’un climat méditerranéen particulièrement clément et dispose de nombreuses installations hôtelières de luxe. Le Grand Prix de Formule 1 de Monaco s’y déroule et le casino de Monte-Carlo, le musée océanographique, le palais princier, la visite de la ville, attirent tout au long de l'année de nombreux touristes.

 

Monaco a pour religion d'État le catholicisme.

Fête de la bière monégasque

La nouvelle édition de la fête de la bière monégasque aura lieu du 16 au 25 Octobre au Café de Paris

Du 16 au 25 octobre, sous un chapiteau aux couleurs de Monaco et de la Bavière, érigé sur la nouvelle terrasse du Café de Paris, se déroulera l’« Oktoberfest 2009» selon la pure tradition bavaroise.

Cette quatrième édition – très attendue après l’enthousiasme suscité par les trois premières éditions - est à nouveau organisée par le groupe Monte-Carlo SBM et TA Distribution, limportateur officiel des bières premium de la Brasserie WEIHENSTEPHAN et de la boisson santé « XAN WELLNESS ».

La cérémonie d’ouverture :

 

Elle aura lieu à l’intérieur du chapiteau du Café de Paris le 16 octobre à 19h30 et sera à l’image de l’« Oktoberfest » munichois. En effet, cette fête germano-monégasque sera inaugurée en présence de S.A.S. le Prince Souverain Albert II, de personnalités monégasques et d’une délégation bavaroise et sera l’occasion de la mise en perce traditionnelle du premier fût de bière. C’est alors que sera prononcé le traditionnel «  O’Zapft is » !

L’Animation :

Le groupe « Echt Guat » qui avait remporté un grand succès lors de l’édition précédente sera accompagné cette année par la chanteuse Sabine Kapfinger et animera cette manifestation avec un répertoire très varié, créant une ambiance joyeuse et festive, y compris jusque sur la piste de danse. Pendant la cérémonie d’ouverture, la formation monégasque « La Palladienne » se joindra à « Echt Guat » pour célébrer cet événement qui resserre les liens amicaux entre la Principauté et la Bavière.

La Bière et la Gastronomie :

C’est donc WEIHENSTEPHAN, la plus ancienne brasserie du monde, propriété de l’état de Bavière, qui proposera, avec ses différentes bières, le meilleur de la tradition bavaroise. Les bières présentes seront Weihenstephaner Original, Hefeweissbier (bière blanche) et la Kristallweissbier qui a remporté le très envié « Grand Champion Trophy » à Melbourne.

Une carte variée avec des spécialités allemandes a été composée, dont bon nombre d’ingrédients seront importés de Bavière. Pendant ces 10 jours d’OKTOBERFEST, le Chef allemand Bruno Henrich sera aux côtés de son homologue Jacques Lambert chef de Café de Paris, pour assurer une gastronomie de haut niveau.

Et le bien-être :

 

La « boisson santé » XAN WELLNESS sera l’alternative idéale pour tous ceux  désireux de ne pas consommer d’alcool. Cette boisson maltée/fruitée est riche en xanthohumol, un antioxydant naturel contenu dans la fleur de houblon. Développée par les chercheurs de l’Université Technique de Munich en collaboration avec la brasserie WEIHENSTEPHAN, XAN WELLNESS sera également servie sous le chapiteau du Café de Paris à Monaco.       

La Brasserie de Monaco

 

Etablissement industriel historique et emblématique de la principauté, la Brasserie de Monaco, née en 1905 puis fermée en 1972, à l’époque des regroupements dans la profession, a rouvert ses portes en 2008. Chaque semaine y sont brassés plus de 2 000 litres de bière.

L’une des toutes premières entreprises industrielles de la principauté. Lorsqu’au début du siècle dernier naît la Brasserie de Monaco, son essor se veut tel que ses bâtiments occupent rapidement une grande partie du quartier de Fontvieille. Ils se situent alors sur la totalité de la parcelle désormais occupée par le centre d’affaires Gildo Pastor Center. Une amusante coïncidence. En 2008, après plus de 35 ans d’arrêt de son activité, la Brasserie de Monaco renaît sous l’impulsion d’un certain Gildo Pallanca Pastor, non plus bâtisseur mais, entre autres, dirigeant de la marque automobile Venturi spécialisée dans les véhicules électriques. Clin d’œil supplémentaire, l’anecdote veut que la première Brasserie, aux ambitions régionales, avait recours à de petits camions électriques pour livrer ses clients !

Certes l’actuelle Brasserie, sise sur la darse Nord du port Hercule, n’affiche pas les mêmes mensurations. Mais l’ambiance qui y règne attire chaque jour de nombreux clients. Il est vrai que le nouvel exploitant a souhaité respecter la tradition en s’inspirant des mêmes techniques de fabrication, le maître brasseur actuel, François Pichon ayant eu l’occasion de rencontrer son prédécesseur. François Pichon : « C’est une chance que d’avoir pu échanger ainsi et partager des recettes qui nous permettent de retrouver les goûts d’autrefois ». Respect des traditions mais en apportant une réelle touche d’innovation au travers d’une carte enrichie de bières très spécifiques, parfois uniquement brassées le temps d’un évènement particulier comme pour la fête nationale, l’Oktoberfest ou les fêtes de Noël. Environ 80% des plus de 120 000 litres produits chaque année est servie sur place tandis que le reste est livré dans divers établissements monégasques qui souhaitent satisfaire les exigences de leurs clients.

Une bière unique

« Nos bières sont non filtrées, c’est pourquoi elles peuvent avoir cet aspect un peu trouble, mais c’est ce qui leur permet d’avoir ce goût et cette saveur si particuliers et authentiques », se félicite François Pichon. Avant de préciser : « Nous brassons nos bières uniquement avec des ingrédients biologiques et la qualité obtenue nous a permis de remporter deux médailles dont la médaille d’or pour notre bière blonde au concours national de Nancy ». Un processus de brassage long de deux à quatre semaines selon les types de bières et rythmé par l’omniprésence de contrôles qualité non seulement des divers ingrédients, mais aussi de l’évolution du processus de brassage. Née, selon les spécialistes, environ 3 000 ans avant Jésus-Christ, la bière se compose de quatre éléments indispensables auxquels peuvent s’ajouter divers ingrédients que chaque brasseur choisit selon les goûts qu’il souhaite obtenir. Pour obtenir 1 000 litres de bière, il faut ainsi 200kg de malt, 2kg de houblon, 2kg de levure et 1 200 litres d’eau. Plusieurs fois par semaine, François Pichon et Guillaume Paquin, brasseur, procèdent au brassage selon une chronologie très précise. Ingrédient de base : le malt, une céréale germée constituée généralement d’orge. Chauffé, il va revêtir une couleur plus ou moins foncée selon le degré de caramélisation souhaité. Dès lors va débuter la phase de concassage. Il s’agit là de broyer le malt, afin de libérer la couleur et la farine du grain. Le malt ainsi obtenu va ensuite être mélangé avec 600 litres d’eau chauffée à 50°c pour créer une pâte liquide et homogène, la maîsche, lors de la phase dite d’empâtage. S’ensuit alors une étape clé qui consiste à laisser macérer la maîsche pendant deux heures à des températures qui vont évoluer progressivement de 50 à 78°c afin d’obtenir la transformation de la farine du malt en sucre. Il convient alors de procéder à la filtration dont le but consiste à séparer la graine du malt de ce que l’on appelle le moût que l’on a obtenu. Le brasseur recourt pour ce faire à une cuve filtre qui permet de laisser d’écouler le moût tout en laissant la graine humide dans la cuve filtre. François Pichon : « Pour l’empâtage, nous n’avons utilisé que 600 litres d’eau. Les 600 restants vont participer à la filtration au cours de laquelle nous arrosons plusieurs fois le mélange de malt afin de récupérer tout le sucre contenu dans la graine et ainsi obtenir nos 1 000 litres de moût. Ensuite, nous allons procéder à la mise en ébullition de ces 1 000 litres de moût, et ce pendant une heure ». Il convient alors de lancer la phase de centrifugation afin d’obtenir un moût plus clair, puis de refroidissement du moût de 100 à environ 15°c pour pouvoir le fermenter. Une fermentation qui prend du temps, au minimum une semaine et au cours de laquelle la levure ajoutée au moût va faire son travail : la transformation du sucre en alcool et en gaz.

Bière de Monaco, orange monégasque

 

Avant dernière étape, la garde ou maturation. Pendant 15 jours, la bière est conservée entre 0 et 5°c de manière à affiner son goût. Mais aussi, pour des raisons esthétiques, de la clarifier : avec le froid, les levures sédimentent au fond de la cuve et ne sont plus en suspension dans la bière. Le transfert vers un tank de soutirage constitue alors l’ultime étape. Chacun ayant ses petites astuces, François Pichon a accepté d’en livrer une. Certaines de ses bières blanches ont un goût particulier et apprécié en raison de la présence… d’écorce d’oranges de la rue Princesse Caroline. « Ce sont des oranges amères qui ne peuvent être mangées en raison de cette amertume peu agréable, observe le maître brasseur. Dès lors, les personnels de la Direction de l’aménagement urbain, nous en donnent une partie lors du ramassage. Nous les épluchons, puis nous les faisons sécher et les conservons sous vide pour pouvoir, tout au long de l’année les utiliser ». Une véritable bière de Monaco !

Fin 2016, Brasserie de Monaco lance sa bière de luxe avec sa nouvelle gamme de bières en bouteilles. Véritable bière Premium, élaborée à partir d’ingrédients nobles, et habillée de rouge, elle est synonyme d’élégance et de raffinement.

La Brasserie de Monaco

C’est l’une des plus vieilles industries de la Principauté, elle existe depuis 1905.

 

Initialement installée dans le quartier de Fontvieille, elle a été déplacée en 2008 sur le port Hercule. Les brasseurs de  Brasserie de Monaco se transmettent de génération en génération un savoir-faire unique. Fiers de ce savoir-faire, ils ont l’audace de créer une bière Premium, la première bière de luxe de Brasserie de Monaco.

Des ingrédients rares, soigneusement sélectionnés

La gamme Brasserie de Monaco est élaborée à partir d’ingrédients nobles. Le Maître Brasseur a sélectionné soigneusement des malts premium ainsi que les meilleures fleurs de houblons, qui brassés avec une eau d’une grande pureté et une levure végétale donne à la bière Brasserie de Monaco son caractère unique.

Produit phare de la gamme : sa bière blonde de type Pilsner tirée d’une recette historique. Légère et subtilement houblonnée, elle s’enrichit de notes maltées et florales.

Pour sa bière blanche,  Brasserie de Monaco a combiné malts d’orge et de blé pour en faire une bière blanche traditionnelle au goût floral et légèrement amer. Ses notes d’agrumes sont relevées par une pointe de coriandre.

 

La bière aux fruits rouges, quant à elle, utilise de vrais fruits, ce qui lui confère une puissante richesse aromatique à base de cassis, fraise et framboise. Un parfait équilibre entre douceur et amertume.

 Prix d'une bière pression locale à Monaco en 2018 ?

Vous voulez connaître le coût d'un verre de bière locale à Monaco ? Découvrez cette information ici.

Restaurant : prix d'une bière pression locale à Monaco en 2018

 

En général, pour acquérir un verre de bière à Monaco cela revient à 5.25 €. Ce prix peut baisser jusqu'à 5 € et se hisser jusqu'à 8 € selon les périodes de l'année. Ce prix pour une bière à la pression est plus bas que le prix en France de 5%.

Prix d'une bière pression (0,5L) à Monaco en 2018 :

5.25 €

 Prix minimum : 5 €
 Prix maximum : 8 €

 

 Ces informations ont été mises à jour le : 07/05/2018
 Ces prix sont fournis à titre indicatif. Le prix réel peut être différent de celui affiché sur cette page, il convient donc d'utiliser ces informations avec précaution. Combien-coute.net ne pourra être tenu pour responsable d'éventuelles erreurs de prix.

Brasserie de Monaco

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Port Hercule, La Condamine

Brewpub      2009

Les bieres

  • Brasserie de Monaco Ambrée Amber Ale
  • Brasserie de Monaco Beer (Blonde 5°) Pilsener
  • Brasserie de Monaco Biere Aux Fruits Rouges (alias) (retired) Fruit Beer
  • Brasserie de Monaco Blackberry (retired) Fruit Beer
  • Brasserie de Monaco Blanche 4.5° (alias) (retired) Witbier
  • Brasserie de Monaco Blanche Tradition Witbier
  • Brasserie de Monaco Fruits Rouges Fruit Beer
  • Brasserie de Monaco Grand Prix Premium Lager
  • Brasserie de Monaco Irish Stout Dry Stout
  • Brasserie de Monaco Oktoberfest Oktoberfest/Märzen
  • Brasserie de Monaco Pils Pilsener
  • Brasserie de Monaco R for community Pale Lager
  • Brasserie de Monaco The Fourth (retired) Amber Ale
  • Brasserie de Monaco Wheat Beer German Hefeweizen